L’Eglise de Pradines

L’Eglise Saint-Pierre aux liens est située au cœur du village Pradines et est animée par la Paroisse Sainte-Claire entre Loire et Rhins.

Histoire

Vers les années 1800 les paysans groupés vers l’abbaye des Bénédictines au lieu dit actuel « le Vieux Bourg » décident de monter sur le plateau pour des terres plus fertiles et plus facile à travailler. Le bourg actuel se construit autour d’un long espace entre l’ancienne mairie 1885 à l’ouest et l’église à l’est. Un espace aujourd’hui composé de 4 places : place de la mairie, des platanes, des érables et de l’église, ombragé et aménagé de jeux d’enfants et de bancs, un rendez vous pour les randonneurs qui accueille les fêtes au village et le marché du dimanche matin.

L’église

D’un style néo-classique avec des inspirations mexicaines, elle est construite entre 1822 et 1846 avec une façade à fronton et un plafond en forme d’anse de panier. En plus de son trésor en mobilier et en objets de culte exposés en vitrines, l’église est éclairée de 9 vitraux du célèbre maître verrier Théo Hanssen né en Belgique en 1885 et mort à Roanne en 1957. Théo Hanssen, élève de l’école de Chartres est considéré comme l’un des rénovateurs de techniques du vitrail. Très actif dans la région et à l’étranger (Algérie, USA, Canada) il signera 33 vitraux de la basilique du Sacré Cœur de Montmartre à Paris de 1945 à 1954. Réfugié à Roanne en 1941 il réalisera tous les vitraux de l’église de Chalmazel, de Saint-Nizier sous Charlieu et de Pradines.

Dans l’église Saint Pierre de Pradines, il signera 9 vitraux relatant la vie de saints avec des évocations de la vie campagnarde locale. Ces vitraux furent donnés à l’église par le Curé Jean-Marie Convert qui officia 39 années dans la paroisse de Pradines (1926-1965)

Les vitraux

  1. Au dessus du porche, le Père Champagnat fondateurs des Maristes
  2. La vierge de Lourdes avec sainte Bernadette
  3. Saint Jean Marie Vianney, curé d’Ars
  4. La délivrance de Saint Pierre, patron de l’église
  5. Le Christ et les pèlerins d’Emmaüs
  6. Le soldat demandant pardon
  7. Notre Dame des Champs
  8. Saint Louis avec le Christ en croix
  9. Sainte Thérèse de L’Enfant Jésus.

Tous ces vitraux seraient les derniers réalisés par ce maître verrier et donnent la vigueur et la richesse des couleurs de ces verres travaillés avec l’atelier Louis Barrillet et Jacques Le Chevalier avec la verrerie de Saint Just-Saint Rambert de Valence.

Pour les admirer, demandez les clés de l’église en mairie ou à la boulangerie Prost

Pour info, un exposition itinérante de 70 cadres 40X30 sur ces vitaux est disponible pour les communes de la Copler avec conférence à l’appui pour vernissage.

Texte et photos : Michel Cortial

Un site est consacré à l’œuvre de Théo Hanssen

L’église de Pradines dans la Presse

Galerie d'images